19 Avril 2011 : sur la route d’AMBOSITRA

Le zébu

La vue de garçons gardant quelques zébus le long de la route me permet d’apprendre qu’à l’école publique, une partie des enfants assistent le matin à des cours, et une autre partie l’après midi. Et lorsque les enfants ne sont pas à l’école, les garçons veillent sur les zébus et les filles aident aux taches ménagères
Un zébu peut couter jusqu’à 600 000 Ar
Et il existe diverses occasions d’en sacrifier un. Lors d’un retournement des morts, il permet d’obtenir la protection et il faut s’y préparer 2 à 3 ans à l’avance
Chez les Baras, c’est tous les zébus d’un défunt qui sont tués et mangés avant l’enterrement. C’est une coutume et elle est respectable en tant que telle, mais c’est aussi le rejet de la famille vers la misère.

En travers de la route

Que ce soit « en ville »

ou « à la campagne »

les malgaches occupent la route ! Et ce sont de fréquents petits coups de klaxon dont tous les conducteurs font usage, à l’approche ou dans les villages, à l’approche d’un tournant, …

Le rhum

Nous croisons de nombreux marchés. Bodo nous signale que le rhum « fait tout de suite » avec la canne à sucre est TRÈS fort. Il s’achète au litre, au demi litre, au quart de litre …

Une coutume

Nous évoquons la circoncision, et notamment la coutume qui veut que le père de l’enfant doit aller VOLER 2 pieds de canne à sucre et 1 bananier chez ses voisins même s’il en possède.

Les récoltes

Les bandes inégales sur le bords de la route et de couleur beige clair m’ont intrigué. Renseignement pris. Il s’agit en fait du riz qui vient d’être récolté et que l’on étale sur le goudron de la route pour qu’il sèche plus vite. De plus le passage des véhicules, moins nombreux que sur nos routes, commence à le piler. Mais il y a quand même un petit inconvénient : après qu’il ait été ramassé et « aéré » pour le débarasser du son, il n’est pas rare, en le mangeant, de sentir des petits cailloux !
En cette période, on récolte le riz et les pois. Ces récoltes sont donc étalées au sol pour le séchage.

récoltes de riz et de pois


Et même sur le passage des personnes et des voitures en ce qui concerne le riz.

rentrage de la récolte


Quand il est sec, il est rentré dans des réserves. Ici c’est une fillette qui fait ce travail.

Et en regardant de plus près la photo, vous verrez sur le haut de la maison 2 « charpentiers » !!!

Les ponts

Nous nous arrétons pour observer le pont qui fut dynamité lors de la campagne d’élection de Ravalomanana. Pendant 5 ans les gens passaient d’une rive à l’autre à pied par les éboulis du pont en laissant un transport d’un coté et prenant l’autre sur la rive d’en face. Jusqu’à ce que le nouveau pont soit construit.

Le pont dynamité


Et tandis que nous sommes arrêtés pour prendre quelques photos, une fillette surgie de nulle part vient vendre quelques goyaves

goyaves à vendre

À propos de afaucher2001

Je vais jouer Candide, ce personnage de Voltaire, qui manifeste une innocence ingénue pouvant aller jusqu'à la naïveté et qui va parcourir le monde pour trouver les réponses aux questions métaphysiques qu'il se pose.

Publié le mai 24, 2011, dans Madagascar2011, Route, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :