Archives du blog

Etat dramatique sur le marché du riz à Madagascar

Face à l’insuffisance de la production rizicole de Madagascar, l’État a annoncé qu’il importera du riz pour approvisionner le marché sans donner le montant alloué. Mais l’état va devoir réviser ses prévisions car les prix du riz sur le marché international sont à la hausse.

Sur le marché international, l’offre n’arrive plus à satisfaire la demande. La Thaïlande, 1er exportateur avec environ 10 millions de tonnes exporté /an, représente 30% des exportations mondiales et le prix de ce pays est référence pour l’Asie. Or ce prix, à près de 490 USD la tonne, augmente de près de 2% par semaine actuellement. Le Vietnam, 2e producteur mondial, est un pays prospecté pour l’importation, a déjà vendu la totalité de sa production. Ce pays a une hausse de production mais une grande partie est destinée à la consommation locale et le reste a déjà été vendu.

La différence entre production et demande à Madagascar a été estimée à 100.000 tonnes. La recherche et le choix nécessitent un grand effort. L’achat direct dans les zones productrices suffira-t-il ?

Publicités

Hausse de 10% des prix à Madagascar

C’est la plus forte hausse des prix sur le marché depuis quelques années.

9.4% sur les produits de première nécessité entre Juillet 2010 et Juillet 2011.

  • Pour le riz «makalioka» (dit de qualité supérieure), le prix a dépassé le pouvoir d’achat de la population. Pour le riz «gasy», le prix a également connu une hausse.
  • Le sucre est à 3.200 Ar (1,14 euros) le kilo
  • Le litre d’huile à 6000 Ar (2.13 euros).
  • Le savon de ménage en morceau est passé de 500 Ar à 600 Ar (0.21 euros).
  • La viande de zébu est passée de 5600 Ar (1,99 euros) le kilo à 6000 AR (2,13 euros)
  • Les légumes et les fruits augmentent aussi.


Lire l’article …

Les expulsions de familles des terres de plus en plus fréquentes et massives

« Les expulsions de familles malgaches des terres sur lesquelles elles vivent souvent depuis plusieurs générations, sont de plus en plus fréquentes et massives.  »
Cette annexe à une pétition est intéressante notamment par ses précisions sur les causes d’expulsions, ainsi que sur les aspects d’aggravation et d’ampleur des expulsions.