Archives du blog

24 Avril 2011 : MANANJARY

C’est à Mananjary que nous nous séparons de Mamchou (j’espère qu’il me pardonnera si j’écorche son nom), le chauffeur qui nous accompagne depuis le début du circuit : superbe de gentillesse, de prévenance, de discrétion, … car nous prenons le canal le lendemain tandis que lui retourne à Tana

Un hotel bien situé

Les jardins de la mer sont situés complètement en bout de route, comme l’indique fort judicieusement le panneau

Le bungalows, équipé de salle de bain avec douche (eau chaude) et toilettes, d’1 lit double et 2 lits simples.., est comme les autres sagement aligné le long d’une allée qui aboutit à l’embouchure du fleuve

Une petite touche d’humour car avec les palmiers plein de noix de coco qui ombragent l’allée

un petit écriteau avertisseur de danger qui n’est pas courant chez nous -;

La patronne a un peu trop tendance a critiquer les malgaches (que fait elle ici alors !) mais, ceci mis a part, l’accueil de tous est charmant et la nourriture on ne peut plus fraîche puisque le poisson que nous allons déguster le soir même est arrivé en fin d’après midi et que nous assistons à sa préparation

Parce que la patronne avait donné aux enfants la permission de toucher aux tortues de l’hotel

ce fut l’occasion d’une anecdote : David en tenait une dans ses bras

quand elle s’est mise a faire pipi, évidemment sur lui, mais le plus rigolo c’est qu’il ne bougeait de peu de lui faire mal en la lachant, et qu’il a attendu qu’elle ait fini pour la reposer par terre -: Voici l’héroine

La ville

La ville de Mananjary est séparée dans sa longueur par le canal des Pangalanes et elle est située au bord de l’Océan Indien.

La vue sur l’embouchure de la Mananjary et le canal est magnifique

et c’est agréable de passer du temps à regarder


les pirogues revenant de la pêche,

les femmes qui lavent leur linge,

qui font la lessive pour elles

ou pour les autres.

Publicités

24 Avril 2011 : Sur la RN25 vers Mananjary

C’est lors de cette partie du trajet que m’est venue le nom de mon futur carnet de voyage : « Coté gauche » ; En effet dans le train, nos places étaient du coté gauche, conseillé quand on prend le FCE de Fianarantsoa à Manakara car c’est de la qu’on voit le plus beau du paysage ; Et voici que par hasard, dans la voiture, je suis aussi installée du coté gauche, comme d’ailleurs sur la RN7

Une borne

Pourquoi les photographier ? J’ai fait plus de 3500 photos et elles sont un excellent repère dans les photos car elles portent toutes la ville importante suivante avec la distance

Des marcheurs

Quelques photos de marcheurs prises sur le coté gauche de la route. D’ailleurs au cours d’une discussion avec un guide, j’apprends que l’essence est si chère que les voitures ne sont utilisées que pour travailler, les gens vont a pied au travail, ou avec un zébu s’ils en ont un, ou en taxi brousse si c’est loin. La notion de « loin » n’étant pas la même que pour nous car 5 km est pour eux la porte à coté 😉





Les maisons

Elles sont entièrement faites main et avec le bois local, ici du ravenale

l'ébauche


la structure


la maison finie


Et pendant que j’observais ces maisons, j’en ai prise une dont je n’ai vu l’enseigne qu’après. C’est pour cette raison qu’il faut aller doucement car tout est à découvrir.

Fin de la RN25

Nous franchissons le Mananjary

et un pousse pousse nous indique que nous sommes en approche de Mananjary

24 Avril 2011 : Pause déjeuner à Irondro

J’ai consacré un billet à cette pause car elle m’a apporté tout ce que j’en attendais
Nous nous sommes arrété dans un hotely comme d’habitude

La nourriture était bonne et nous avons parlé de choses et d’autres

Et puis la machine s’est emballée si je peux dire !

Premiere photo d’un amateur en herbe

Tout d’abord Pierre a décidé de photographier un petit garcon (en demandant comme je lui ai appris)

et voici un résultat ma fois assez satisfaisant

Des sourires

Nous sortons et nous nous promenons un peu dans le village. Je prend une enfant en photo

et les autres réclament en riant car à chaque fois je leur montre la photo

même si parfois ils posent avec un air mutin

ou avec de la crainte

Une partie de foot

Et mes enfants remarquent soudain un petit groupe qui jouent au ballon. Les voila partis !



Et alors qu’il passe à proximité, je remarque que le ballon avec lequel ils jouent ne gènent pas mes fils (qui d’habitude se laissent un peu trop entrainer par leurs copains d’école à réclamer des affaires de marque)

David m’explique que ce sont des sacs poubelles enroulés et scotches. Nous aurons plus tard une discussion autour du fait que peu importe l’objet, le jeu seul a compté avec ces nouveaux petits camarades 😉

Un nouveau jeu : le frisbee

Et une idée me vient : dans l’avion, Corsairfly a distribué aux enfants un petit kit dans lequel figurait un frisbee.Je vais en chercher un et j’explique à Pierre que s’il le veut, il peut donner un jeu nouveau à ces enfants plutot que de le garder pour lui alors qu’il en a déjà tant à la maison. Je n’ai même pas le temps de finir qu’il est déjà parti en courant vers ses petits copains en brandissant le jeu.

Et la partie s’engage à fond. Vous remarquerez l’air stupéfait de mon mari

mais aussi l’air rieur et très intéressé des adultes du village !

Et je ne peux m’empecher de rire non seulement de leur bonheur mais des position dans ce nouveau jeu dont je ne suis pas sur que les règles soient bien celles-la 😉



Voila pourquoi j’encourage tous ceux qui le peuvent à emmener leurs enfants : ça leur ouvre l’esprit et ce nous donne l’occasion de moments de bonheur pur et accessoirement de très belles photos.